Restez vigilants et signalez tout comportement ou situation suspect-e.

Voici quelques conseils qui seront une arme dissuasive contre ses agressions.

Si vous vous absentez de votre domicile quelques jours :

Indiquez à vos voisins, votre famille proche que vous partez afin qu’ils gardent un « oeil » sur votre habitation.

Si personne ne peut passer régulièrement chez vous, pendant votre absence, prévenez les services de la gendarmerie qui dépêcheront de temps en temps une brigade dans le but d’observer si la situation est normale.

Vous pouvez aussi proposer à des amis, famille, de venir passer des vacances chez vous en votre absence.

Vous pouvez faire appel à un service de gardiennage à domicile, le home-sitting. Des retraités se proposent de garder votre maison, contre une rémunération quotidienne.

Evitez de préciser les dates de votre absence sur le répondeur téléphonique, laissez le message habituel.

Une présence éloigne les cambrioleurs. Alors, donnez des signes.

En jouant avec la lumière.

Equipez-vous de programmateurs permettant d’allumer des spots ou des spots s’allumant dès la détection d’une présence.

En programmant aussi une radio.

Protégez votre habitation :

serrures de sécurité, doubles vitrages, installation de grille de protection à des fenêtres « sensibles »,

alarmes …

Les cambrioleurs ne s’attarderont pas, s’ils s’aperçoivent qu’une maison présente une bonne protection pour y pénétrer par effraction et abandonneront et passeront à la suivante.

Partager cette page